La chute du Baron d'Aigue-Blanche

    Dunéa/Kascendre/Morcide
    Dunéa/Kascendre/Morcide

    La chute du Baron d'Aigue-Blanche Empty La chute du Baron d'Aigue-Blanche

    Message par Dunéa/Kascendre/Morcide le Sam 8 Juin - 11:13

    La chute du Baron d'Aigue-Blanche Livre_11
    Récit de bataille
    La Chute du Baron d'Aigue-Blanche

    (récit rédigé à deux mains par Dunéa et Elkeleb)

    La bataille avait fait rage pendant toute la journée, et peu des chevaliers de Roquesegur étaient encore en état de combattre. Charles d'Aprecombe n'arrivait plus à saisir sa propre épée depuis qu'il avait chu de son destrier. La douleur irradiait à travers son bras. Et un nouvel ennemi était sur eux.

    A quelques dizaines de mètres des soldats mort-vivants arrivaient au pas de charge.

    Un puissant destrier s'immobilisa devant Charles, et Robert de Brunesylve en descendit d'un bon.

    "Charles, monte !"

    Le jeune écuyer le regarda, sans comprendre.

    "Peste ! Je te dis de monter ! Rejoins les nains ! Il n'y a plus d'espoir ici, sauve toi mon garçon !"

    Charles était blême, et enfourcha maladroitement le destrier.

    "C'est fini. Nous ne pourrons pas nous échapper cette fois. Va ! Prend ça et fuit !"

    Le jeune homme prit la chevalière que son maitre lui tendait. Le fracas des armes se fit entendre. Robert de Brunesylve n'attendit pas plus : il donna une claque vigoureuse sur la croupe du cheval. La bête s'élença. Pendant quelques instants, Charles ne pensa plus qu'à s'agriper aux rênes du cheval pour ne pas être désarçonné. Et puis, comprennant enfin ce qu'il se passait, il réussit à stopper sa monture, et sur ses étriers, il se retourna.

    Ses compagnons d'armes étaient déjà mort. Dernier d'entre eux, Robert de Brunesylve se tenait seul. Entourré d'ennemi, le baron d'Aigue-blanche avait rejeté son bouclier, et tenait une longue épée à deux mains. Ses moulinets tenaient à distance trois fantassins qui cherchaient un angle pour l'atteindre. Charles aurait juré que la lame fumait dans l'ichor noir des non-morts.

    Robert bondit et frappa. Son adversaire leva son arme pour parer. Les lames ne s'entrochoquèrent pas : avant le choc, Robert avait dévié son attaque. Celle ci passa sous la garde du Réprouvé. La pointe décrivit un arc de cercle. La tête du Réprouvé sauta.

    Robert rétabli sa posture. Mais ses adveraires n'étaient pas restés inactifs. Ils l'attaquèrent chacun d'un côté.

    L'homme bondit. Pour éviter une lame, il monta au contact de la seconde. La parade fut rude. L'instant d'après son bras s'enroulait autour de la hallebarde adverse, et sa propre épée, maniée d'une main, terrassait un nouveau soldat mort-vivant.

    Son troisième opposant ne lui laissa pas le temps de se retourner. Un violent coup de hallebarde frappa sa cuirasse, et Robert s'effondra.

    Il tenta de se redresser. Le mort-vivant le dominait. Celui ne portait plus de hallebarde. Une dague acérée était apparue dans ses mains. Alors, avec un rictus sinistre, le soldat enfouit sa dague entre le heaume et l'armure de Robert.

    Des larmes montèrent aux yeux de Charles. Il était resté immobile sur sa monture, incapable de détourner les yeux de son seigneur. Et alors il croisa le regard celle qui menait les non-morts. Ses yeux d'une lumière jaune intense contrastaient avec sa peau sombre. Mais à cette distance, il était impossible de distinguer l'expression de la Réprouvée. Ses yeux le fixaient sans qu'aucun bras ne soit tendu dans sa direction, sans qu'aucun ordre ne soit articulé. Un frisson parcouru l'échine de l'écuyer.

    Il éperonna sa monture, et s'enfuit. Les larmes l'aveuglaient et passant dans l'ombre de Dun Garok, il maudit le pays qui avait emporté son maitre.

    * * *

    Le soldat fit un bref salut, et jeta aux pieds de Dunéa un heaume décoré du cimier rouge de Stromgarde. La tête de Robert de Brunesylve s'y trouvait encore.

    "Vos ordres lieutenant."

    Les sous-officiers autour de la lieutenante regardèrent le sinistre trophée. L'un d'eux donna une tape gratifiante dans le dos du soldat. La lieutenante Dunéa se pencha pour extraire la tête du heaume, et secoua la tête avant de la jeter à l'un de ses hommes.

    "Où sont Mathias et Thomas ?"

    Le soldat désigna la tête coupée.

    "Il les a eu."

    "Fasse l'Ombre qu'il s'agisse de leur général... Conservez la tête, elle devrait être identifiée. Marquez le reste de son corps pour les sombre-clercs."


    Se tournant vers un des sous officiers, Dunéa ordonna : "Étendard vert. Signalez à l'Etat Major notre succès... Vous autres, en formation face au sud ! Combien de temps avons-nous avant la confrontation ?"

    "Si les nains pressent le pas, 5 à 7 minutes..."


    Alors que la bannière verte était agitée, l'un des sous-officiers hurla aux boucliers. La troupe des nécrogardes forma les rangs. Il fallut bien bousculer quelques soldats, trop affairés à dévorer les cadavres. Mais rapidement, un rempart de bouclier se dressa vers le sud. Derrière la ligne, la lieutenante organisait encore quelques nécrogardes pour prévenir tout débordement.
    Dunéa/Kascendre/Morcide
    Dunéa/Kascendre/Morcide

    La chute du Baron d'Aigue-Blanche Empty Re: La chute du Baron d'Aigue-Blanche

    Message par Dunéa/Kascendre/Morcide le Sam 8 Juin - 11:31

    HRP : Vous trouverez le rapport RP de ma personnage ici Arrow https://caldora.forumgaming.fr/t686-rapport-face-au-debarquement-en-hautebrande
    Vous trouverez le récit complet du déroulement de l'event écrit par Elkeleb ici Arrow http://kirintor-rp.1fr1.net/t9033-les-deux-forts-retour-a-dun-garok

    Vous aurez ainsi la possibilité de contacter ce joueur sur le forum "kirin tor rp".

      La date/heure actuelle est Ven 18 Oct - 12:49